3.1 C
Paris

Comment se déroule l’examen pratique du permis de conduire ?

L’obtention du permis de conduire est soumise à deux examens importants : le Code de la route et la pratique de la conduite. La réussite à l’examen du code ne garantit pas le succès à l’épreuve pratique. Il faut donc se préparer parfaitement aux deux. Découvrez comment se déroule l’examen pratique du permis de conduire.

Examen pratique du permis de conduire : le test de vue

Comme on peut le voir ici, l’examen pratique du permis de conduire commence par un bilan complet des compétences. Celui-ci permet de vérifier si le candidat est apte à la conduite d’un véhicule. L’une des aptitudes les plus importantes est la vision. À ce titre, le candidat à l’examen de conduite est soumis à un test de vue. Ce test est réalisé par l’examinateur qui demande au candidat au début de la séance de lire à haute voix la plaque d’immatriculation de l’un des véhicules placés devant lui.

Freinage de précision et vérifications intérieures et extérieures

Au cours de l’épreuve pratique du permis de conduire, une immobilisation du véhicule sera imposée par l’examinateur pour apprécier la maîtrise du freinage de précision du candidat. Lorsque le véhicule est à l’arrêt, l’inspecteur pose des questions au candidat sur les vérifications techniques réalisées à l’intérieur et à l’extérieur du véhicule. Le candidat doit également répondre à des questions sur les notions élémentaires de :

  • premiers secours,
  • sécurité routière,
  • signalisation,
  • fonctionnement mécanique du véhicule.

Les questions sur ces dernières notions ont été introduites dans l’épreuve pratique depuis le 1er janvier 2018 et visent à évaluer le niveau du candidat.

Lisez aussi cet article :   Quelle est la portée d’un phare ?

examen pratique du permis de conduire

L’épreuve de la conduite en autonomie

Après la phase de conduite guidée où l’examinateur est dans le véhicule avec le candidat, celui-ci devra aussi faire ses preuves à travers la conduite en autonomie. Cette épreuve est un excellent indicateur pour affirmer si le candidat a le niveau requis pour conduire seul et en toute sécurité sur le réseau routier. Elle consiste précisément à définir un itinéraire que le candidat doit suivre, jusqu’à une destination précise. À l’issue de la conduite en autonomie, le candidat sera évalué par rapport à ses capacités à :

  • suivre seul un itinéraire,
  • se diriger d’un lieu à un autre en respectant la signalisation,
  • trouver un emplacement pour réaliser une manœuvre d’immobilisation du véhicule.

Si le bilan des compétences n’est pas concluant, celui-ci permet au candidat de connaître les axes à travailler pour améliorer sa performance. Ce document permettra également à son enseignant de savoir le plan de formation à adopter pour améliorer les compétences du candidat.

Les manœuvres imposées lors du passage du permis de conduire

Il existe six manœuvres que vous apprendrez à faire durant vos cours de conduite à l’auto-école :

  • la marche arrière en ligne droite,
  • la marche arrière dans une courbe,
  • le rangement en créneau,
  • le rangement en épi,
  • le rangement en bataille,
  • le demi-tour.

Parmi celles-ci, deux sont imposées au candidat durant l’épreuve. Il sera également évalué sur la maîtrise de ces manœuvres. De même, votre bonne conduite et votre courtoisie peuvent vous faire gagner quelques points supplémentaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

neuf − un =

Derniers articles