11 C
Paris

Quand allumer les feux de navigation ?

Qu’il s’agisse des voitures, des motos ou encore des bateaux, tous les véhicules et leurs accessoires devraient être soumis à des règles d’usages. Pour les bateaux, les accessoires les plus en vogue sont représentés par les différents feux de navigation. Après avoir présenté ces derniers, nous nous attelons à exposer les différents types de feux existants et surtout le moment idéal pour les allumer.

Les feux de navigation

Lumières de signalisation maritime mises en évidence par un bateau, les feux de navigation doivent être bien situés sur le bateau et surtout avoir les bonnes caractéristiques qui permettront d’annoncer aux marins la venue du bateau. Ils se caractérisent par leur période (le temps de répétition d’un cycle d’éclats lumineux), son rythme (le nombre, le temps et l’écart des périodes lumineuses et obscures) et surtout, la couleur de la lumière émise (généralement blanche pour les grandes portées, mais on peut utiliser le rouge ou le vert comme feux d’approche).

Les différents types de feux de navigation

Avant d’entrer dans le vif du sujet et d’expliquer quand allumer les feux de navigation, il est préférable de se renseigner sur les différents types de feux de navigation.

Feu de tête de mât

Le feu de tête de mât est un feu blanc placé au-dessus de la ligne médiane du navire. Il émet en continu une lumière ininterrompue à travers l’arc de 225 degrés de l’horizon et projette la lumière vers l’avant.

Feux latéraux

Les feux latéraux se composent d’un feu rouge à bâbord et d’un feu vert à tribord, chacun projetant une lumière ininterrompue à travers l’horizon à 112,5 degrés. Ces feux de navigation sont le plus près possible de la proue (l’avant du navire en termes maritimes). Cependant, les feux latéraux peuvent être combinés en une seule lanterne, placée sur l’axe longitudinal du bateau (en avant à la pointe).

Lisez aussi cet article :   Quelle est la différence entre le PTAC et le PTRA de carte grise ?

Feu clignotant

Il fait référence à un flash conventionnel qui clignote 120 fois ou plus par minute.

Feu arrière

Le feu de poupe est une lumière blanche aussi proche que possible de la poupe (l’arrière du bateau dans la terminologie marine), projetant une lumière ininterrompue à travers un arc de 135 degrés de l’horizon et projetant cette lumière à l’arrière du navire.

Le feu visible à l’horizon

Comme son nom l’indique, un feu en ligne complète est un feu qui projette une lumière blanche ininterrompue sur un arc de 360 ​​degrés de l’horizon. Ce type de feu est généralement installé à la poupe du navire.

Feu de traction

Le feu de remorque est un feu jaune, le plus près possible de la poupe, le long d’un arc horizontal de 135 degrés pour projeter une lumière ininterrompue vers la poupe.

Flash spécial

Le feu clignotant spécial est plus lent que le « feu clignotant », qui clignote régulièrement en orange, c’est-à-dire qu’il clignote 50 à 70 fois par minute. Il est placé le plus loin possible devant le navire et le plus près possible de la partie avant du remorqueur ou du navire poussé.

Lumière bleue clignotante

Le flash bleu à éclats est un type de lumière bleue qui est visible à l’horizon et scintille périodiquement à un rythme de 50 à 70 fois par minute. Ce type de feu de navigation apparaît principalement sur les navires appartenant à l’État ou aux forces de police. Si le bateau de police s’approche de votre bateau et affiche une lumière bleue clignotante, vous devez vous arrêter et attendre qu’il vienne vers vous.

Lisez aussi cet article :   Mandataire vs concessionnaire : Quelle différence ?

Feux de détresse

Les fusées éclairantes de détresse sont des feux d’artifice qui ne doivent être utilisés que dans des situations d’urgence.

Le moment idéal pour allumer vos feux de navigation

De manière générale, l’objectif visé par l’utilisation des feux de navigation est de pouvoir facilement voir les autres embarcations et d’être vu par celles-ci.

Ils peuvent aussi aider à déterminer quelle embarcation est « privilégiée » et a priorité de passage lorsque deux embarcations se croisent, puisqu’ils peuvent renseigner sur le type d’embarcation et le statut du navire (ancré, en train de pêcher, en train de remorquer, en train de se faire pousser, etc.). C’est d’ailleurs pourquoi les feux de navigations sont obligatoires en vertu du Règlement sur les abordages.

Les feux de navigation sont donc requis pour les embarcations qui naviguent le soir après le coucher du soleil ou tôt le matin avant le lever du soleil. Ils doivent aussi être allumés le jour lorsqu’il y a visibilité restreinte ou réduite. C’est notamment le cas lorsqu’il y a du brouillard, de la pluie ou de la neige qui réduit le champ de vision.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

onze − 11 =

Derniers articles